Les Origines


 

Des sources du monde entier fournissent quelques indices quant à l'origine de la boulette de viande.

La viande était rare et réservée aux riches ou notables. On peut supposer qu'aucune partie de la viande n'étant jamais perdue, la boulette de viande était simplement une façon d'utiliser les restes de la viande

Le premier auteur de la Rome antique, Apicius mentionne les galettes de viande arrondies…

Chaque civilisation depuis la nuit des temps propose dans sa cuisine au moins un plat de boulettes sous diverses formes, avec divers ingrédients liés à l’histoire ou aux coutumes.

Voici quelques exemples de plats dans le monde :

• les köttbullar suédoises, les lihapulla finlandaises, kjøttkake norvégiennes, sont composées de bœuf et de porc, cuites au four.

• les frikadeller danoises, connues aussi en Allemagne, aux Pays-Bas, et en France dans le Nord chez les Ch’tis (Fricadelles) sont des boulettes de viande frites.

• les Néerlandais connaissent également les gehaktbal, frites à la poêle.

• les Italiens connaissent les polpettes, frites à la poêle ou en sauce. Elles sont composées de bœuf, de panure et d'œufs.

• En Alsace, les boulettes de viande sont connues sous le nom de Fleischkiechele. Elles sont composées de bœuf, de porc, d'oignons, de lardons, d'œufs et de mie de pain. Elles sont servies nature ou avec une sauce à la crème.

• En Belgique, à Liège, on propose les boulets à la liégeoise.

• En Roumanie, les chifteles sont des boulettes ou des galettes de viande de porc hachée mélangées avec des légumes, généralement des carottes, des oignons, des pommes de terre, du riz, et des épices.

• En Hongrie, la fasírt est une boulette de viande (boeuf, porc ou poulet) mélangée à de l'œuf, de l'ail, du zsemle et du paprika.

• En Espagne, il existe les albóndigas, boulettes légèrement frites et cuites dans une sauce.

• La cuisine chinoise propose différentes variantes, selon les régions. Les têtes de lion du Jiangsu sont des grandes boulettes (10 cm) de porc, mélangé avec des légumes. Les boulettes de bœuf sont répandues dans le sud du pays.

• En Indonésie et en Malaisie, les boulettes de viandes s'appellent bakso et sont généralement servies dans un bol avec de la soupe, des nouilles, du tofu, des œufs, des beignets de viandes cuits à la vapeur ou du wonton croustillant. Elles ont une texture consistante et sont épicées.

• Les Köftes turcs prennent eux aussi différentes formes et compositions selon les régions cuites au feu de bois sur une brochette en métal.

Mes BOULETTES DU COUSCOUS


 

Cuisson 2 heures 

boulettes


Pour 8 personnes, compter deux à trois boulettes par convive. 


• 3 gros oignons 
• 350 grammes de viande maigre à hacher, 150 gr. de pain rassis, 
• 1 petit bouquet de persil plat 
• Les feuilles d’une branche de céleri 
• 6 gousses d’ail 
• Concentré de tomate 
• 3 œufs, 100 gr de farine 
• Epices en poudre : coriandre, pétales de roses, cumin, noix muscade, Quatre épices.

Peler et hacher dans la moulinette électrique les trois oignons, mettre le hachis dans une passoire à pieds, le saupoudrer de sel et laisser dégorger 30 minutes

Mettre le pain à tremper dans une cuvette avec de l’eau.

Couper la viande en morceaux et la hacher dans la moulinette avec l’ail, le persil et le céleri ; 
Dans un saladier ajouter au hachis le pain trempé bien essoré, les oignons rincés et bien essorés, une cuillère à dessert de sel rase, trois pincées de poivre, deux de quatre épices, deux de boutons de rose, deux de coriandre, deux de cumin et une de noix muscade.

Casser dessus un œuf et malaxer afin d’obtenir une pâte homogène.

Verser un verre d’huile dans une poêle posée sur feu moyen.

Mettre la farine dans une assiette ; battre les deux œufs restant en omelette dans une autre assiette ; enrober les boulettes de farine, puis d’œufs battus et bien les faire dorer dans l’huile chaude.

Les placer dans un fait-tout avec l’huile restant de la friture, une gousse d’ail pelée et écrasée, une cuillère à café de sel, une pincée de poivre, et 1 litre d’eau. Ajouter 1 cuillère à café de cumin, de coriandre, de concentré de tomate.

Poser sur feu moyen, dès ébullition, mettre à feu doux et laisser mijoter 1 heure trente à 2 heures en retournant régulièrement et délicatement les boulettes.

La sauce doit être courte et dense.

Bon appétit les gourmandes et gourmands !